TCHAÏKA

Théâtre de marionnette

Une prodigieuse mise en abyme du théâtre et du temps.

Une pluie de cendres, un rideau rouge, un duo de femmes dans un halo de lumière : derrière cette apparente simplicité se cache une profusion d’idées géniales, de trouvailles narratives et de vives émotions.

Coup de cœur du Festival mondial des théâtres de marionnette 2019, Tchaïka raconte les adieux à la scène d’une actrice qui joue La Mouette de Tchekhov pour la dernière fois. Dans son esprit fatigué, fiction et réalité s’entrecroisent. La trame de la pièce finit par se mêler à celle de sa propre vie de comédienne. Des bribes tchekhoviennes émergent de son cerveau déglingué.

L’écriture toute en finesse tisse le fil de l’histoire et entremêle les pièces de théâtre, les morceaux de mémoire et les bribes de vie, superpose les personnages, les rôles et les significations, brode les sous-textes et les idées neuves. La comédienne virtuose nous plonge avec sa complice-marionnette dans une sublime tragédie, où brillent des touches d’humour, des étincelles de joie, éclats inoubliables d’un spectacle universel qui résonnera en chacun.


« Tchaïka révèle le meilleur de ce qu’un théâtre de marionnette contemporain peut apporter à la scène. (…) Magistral. » Mathieu Dochtermann, Toute la Culture


LE SABLIER VOUS CONSEILLE

Stéphanie, administratrice : « J’ai vu le teaser de Tchaïka, et j’ai été intriguée par cette actrice-manipulatrice qui donne vie à sa marionnette à taille humaine. C’est vraiment une histoire de curiosité : moi qui suis encore novice dans les arts de la marionnette, j’ai hâte de voir une vie naître dans un objet inanimé, la marionnette se mettre à bouger, être totalement incarnée. Je pense que ce spectacle pour adulte sera un vrai coup de cœur. »

 

  • Mise en scène : Natacha Belova et Tita lacobelli
  • Regard extérieur : Nicole Mossoux
  • Scénographie : Natacha Belova
  • Interprétation: Tita lacobelli
  • Assistante à la mise en scène : Edurne Rankin
  • Assistanat à la dramaturgie : Rodrigo Gijón.
  • Assistanat à la scénographie et à la création lumière : Gabriela González.
  • Création sonore : Gonzalo Aylwin
  • Musique : Simón González d’après la chanson La Pobre Gaviota de Rafael Hernández
  • Régie lumière et effets : Franco Peñaloza
  • Production : Ifo Asbl
  • Graphisme : Augusto Gómez
  • Teaser : Pedro Lorca

——————————————

  • Production : Ifo Asbl avec le soutien de Financiamiento del Fondo Nacional para la Cultura y las Artes (Chili) | la Fédération Wallonie Bruxelles-arts de la scène – service interdisciplinaire.
  • Coproductions : Mars-Mons arts de la scène | Le Théâtre Des Martyrs à Bruxelles | L’Atelier Jean Vilar à Louvain-La-Neuve.Le spectacle a reçu le prix du Meilleur spectacle et de la Meilleure actrice 2018 au Chili (el Círculo de Críticos de Arte de Chile) et le prix du public pour la Meilleure mise en scène au Chili (Premios Clap).

 Avec le soutien de l’Onda – Office Nationale de Diffusion Artistique.


Nos partenaires