1/0/1 ROBOTS HACKING THE BINARY CODE

CRÉATION

Performance robotique

Piratons le code binaire !

Avant d’advenir, le présent n’a toujours été qu’un avenir possible. 100 ans après l’invention du mot « robot », la dystopie technologique semble sans issue. Est-il possible d’imaginer une technologie plus équitable, sans soumission et sous-paiement, surreprésentation cismasculine et surveillance cyberspatiale ?

Les artistes-marionnettistes du collectif berlinois Manufaktor et leur équipe conçoivent une machine à utopie. Ses composants robotiques cherchent l’équilibre en permanence, pour compenser les injustices qui se trouvent programmées dans nos robots et logiciels. En semant le trouble entre les multiples formes de l’humain et de la machine, les artistes nous renvoient à nous-mêmes et à notre société codifiée.

Et si on cassait le code ? Mettons à l’épreuve notre vision de l’avenir pour nous questionner sur le rapport entre la machine et le machisme, sur la norme et l’anormal, sur le choix aussi. Car l’avenir reste à choisir.

Spectacle présenté en correspondance avec le festival  ]INTERSTICE[

—————————————-

  • Mise en scène : Manufaktor
  • Avec : Mathias Becker, Gilda Coustier, Friedericke Miller
  • Dramaturgie : Yasmine Salimi
  • Arts médiatiques & robotiques : Benjamin Drexler, Gilda Coustier
  • Codage créatif : Mark Mushiva
  • Costumes & accessoires : Gonzalo Barahona Uribe
  • Construction scénique : Claire Terrien
  • Scénographie : Gilda Coustier, Friedericke Miller
  • Vidéo : Zé de Paiva
  • Chorégraphie : Mmakgosi Kgabi
  • Supervision technique et conception sonore : Kathleen Chen
  • Conception lumière : Friedericke Miller
  • Assistante à la mise en scène : Melanie Lyn
  • Chargée de production : Jule Sievert

——————————————

  • Production : Schaubude Berlin
  • Coproduction : Fonds Transfabrik – Fonds franco-allemand pour le spectacle vivant
  • Résidence : Fleetstreet -Theater, Hambourg.
  • Avec le soutien de : La ville de Berlin (Senatsverwaltung für Kultur und Europa)

Nos partenaires