LUX

Danse et arts visuels

Rêve ta vie en couleur

Lux, la petite fille qui avait peur du blanc aime se blottir dans la douceur de la nuit noire, calme et accueillante… Mais elle s’ennuie terriblement ! C’est avec beaucoup de courage qu’un jour, elle décide d’affronter le dehors, l’inconnu, le pays blanc où la lumière étincelante pique les yeux. Au sein d’une scénographie fascinante, où la musique et la vidéo renforcent son immersion, elle va faire la connaissance du Yéti, un personnage aux poils blancs, curieux et amusant. De leur rencontre naîtra un monde de couleurs.
Lux est une épopée dansée convoquant des images inspirées de récits lointains. Un voyage imaginaire et sensoriel qui bouscule les certitudes et nous rappelle que ce n’est pas le noir qui fait peur, c’est l’obscurité. Et ce n’est pas le blanc qui rassure, c’est la lumière. Une ode à la nuance et aux contrastes.

LA COMPAGNIE

En 2003, Bérengère Fournier et Samuel Faccioli créent [oups], petite forme pour deux danseurs et un canapé. Sa formule légère lui permet d’être programmée presque partout et la pièce rencontre rapidement un vif succès. Elle reçoit plusieurs prix dans le cadre de concours chorégraphiques dont le prix du public à Roznava, Slovaquie (2005) et le prix des Synodales de Sens (2008). En 2007, ils créent La Vouivre. Au fil des projets, ils affûteront sa silhouette, creusant davantage ses ombres, soulignant sa lumière. Concentrés à lui trouver son langage singulier, son style, son souffle, empruntant en son cœur ce que l’intime a de plus universel. Investis toujours dans la quête du mouvement juste, celui qui métamorphosera nos paysages intérieurs, nos crêtes et nos failles en tableaux vibrants. Explorant le seuil où le rêve rejoint l’incarné. Ils cherchent le vertige et le noir matriciel, la respiration commune et la singularité. Ils cherchent l’espace et le geste juste, le mouvement au service d’une émotion. Ils créent des mondes oniriques, enchantés ou dystopiques. Aujourd’hui, ce qui nourrit leur imaginaire c’est la question de notre place au milieu du vivant. Ils axeront leurs prochains travaux autour de la Solastalgie, ce mal du pays sans exil. Tentatives poétiques d’activer ce lien fondamental entre l’Homme et l’environnement.

DISTRIBUTION

  • Conception & Chorégraphie : Bérengère Fournier & Samuel Faccioli Avec Julie Koenig et Bérengère Fournier
  • Narrateur : Zadig Faccioli Fournier
  • Texte (commande) : Marie Nimier
  • Musique : Gabriel Fabing (avec extraits de Piotr Ilitch Tchaïkovsky « Swan Lake (Suite), Op. 20a -3.Danse des petits cygnes », de Joao Gilberto « Doralice » et de Max Richter « On Reflection » Black Mirror – Nosedive)
  • Lumières : Gilles de Metz
  • Vidéo : Florian Martin
  • Régie générale et plateau : Laurent Bazire
  • Costumes : Julie Lascoumes
  • Production & administration : Nelly Vial et Julie Dupuy

SOUTIEN

  • Production : La Vouivre
  • Coproductions : Le Vellein, Scènes de la Capi – Isère | La Coloc’ de la culture, Cournon d’Auvergne, scène conventionnée d’intérêt national art, enfance, jeunesse | La Commanderie – Mission Danse de Saint Quentin en Yvelines | Le théâtre de Roanne | L’EPCC Théâtre de Bourg-en-Bresse scène conventionnée d’intérêt national création marionnette et cirque | Le Lux, scène nationale de Valence | Le Dôme Théâtre – Albertville | La Rampe La Ponatière, Scène conventionnée à Echirolles | Théâtre du Parc – Ville d’Andrézieux Bouthéon.
  • Avec le soutien : du Groupe des 20- Scènes publiques Auvergne-Rhône-Alpes.
  • Résidence et Aide à la création : Théâtre de l’Arsenal – scène conventionnée intérêt national « Art et création pour la danse » de Val-de-Reuil | Le Dancing – Cie Beau Geste
  • La Vouivre est conventionnée par : le Ministère de la Culture et de la Communication | Drac Auvergne Rhône-Alpes et bénéficie du label régional « Compagnie Auvergne Rhône Alpes ». Elle reçoit le soutien du Conseil Départemental du Puy de Dôme au titre de l’aide à la création. La Vouivre est « compagnie associée » au Théâtre de Roanne.

Nos partenaires