Du rêve que fut ma vie

Parcours 1 compagnie, 2 spectacles

En mai, la Cie Les Anges au plafond vient nous présenter 2 spectacles : Du Rêve que fut ma vie et White Dog.

pièce pour une actrice, des marionnettes de papier et de la musique, inspirée par les correspondances de Camille Claudel

Une histoire de : Camille Trouvé et Brice Berthoud / Jeu et manipulation : Camille Trouvé / Musique : Fanny Lasfargues / Scénographie et mise en page : Brice Berthoud assisté de Jonas Coutancier / Avec la précieuse collaboration de Saskia Berthod / Costumes : Séverine Thiébault / Aide à la construction : Magali Rousseau / Régie et lumières : Marina Gabillaud-Lamy

« Ma vie ? Il faudrait un poète pour la raconter. » Camille Claudel et ses mots se déploient et résonnent au fond de nos yeux émus.

Du papier, une comédienne et une contrebasse racontent l’histoire d’une femme profondément humaine avec ses états d’âme, ses démons, ses rêves et ses passions. Entre ses traits d’ironie et son humour décapant, mais aussi dans les silences et les non-dits, pointe la personnalité de Camille Claudel.

Le papier s’étend et se froisse, s’affiche et se déchire. Entre ces fragiles sculptures papetières, les lettres de l’artiste s’ouvrent à nous. Elles se dévoilent en grandes voiles blanches qui nous emmènent sur des rivages parfois houleux, parfois paisibles, dans les pensées magiques de la sculptrice.

Les Anges au plafond ne pouvaient pas quitter si facilement Camille Claudel, génie révoltée, touchante et sincère. Dans le prolongement du spectacle Les Mains de Camille, présenté en 2012 à Ifs, ils reviennent avec Du rêve que fut ma vie, spectacle inspiré par les correspondances de l’artiste.

« UN SPECTACLE À LA FOIS BOULEVERSANT ET CORROSIF, INTENSE ET DÉLICAT, MONTRANT CAMILLE TROUVÉ AU FAÎTE DE SON ART. » Télérama Sortir, Thierry Voisin, mars 2017

Coproduction : Equinoxe – Scène Nationale de Châteauroux. Avec le soutien de : l’Espal – Scène conventionnée, Le Mans.

Nous avons une longue histoire commune avec la compagnie Les Anges au plafond.

L’aventure a commencé en 2007 avec Une Antigone de papier et n’a jamais cessé depuis. Tous leurs spectacles ont été présentés dans nos murs, beaucoup d’entre eux ont été coproduits ou accueillis en résidence pendant leur création.

La compagnie Les Anges au plafond est née de la rencontre de deux comédiens marionnettistes, Camille Trouvé et Brice Berthoud. Camille et Brice échangent leurs rôles : quand c’est Camille qui met en scène, c’est Brice qui est au plateau, et vice-versa. Leurs spectacles explorent la relation complexe entre manipulateur et objet. Avec le papier comme matériau de prédilection, ils content des histoires, intimes et spectaculaires. Ils nous racontent des trajectoires, des récits de vies avec grand soin et générosité. La surprise est toujours au rendez-vous tant leur univers foisonne de trouvailles.

Du rêve que fut ma vie est le prolongement du spectacle Les Mains de Camille (présenté chez nous en 2012), sur la vie de Camille Claudel. White Dog continue l’aventure de R.A.G.E. (présenté en 2015) sur Romain Gary. Venez découvrir ces deux spectacles au mois de mai au Sablier !

Artistes associés à : la MCB° – Scène nationale de Bourges. En compagnonnage avec : La Maison des Arts du Léman – Scène conventionnée de Thonon-Evian-Publier | Le Bateau Feu – Scène nationale de Dunkerque. Conventionnés par : le Ministère de la Culture – DRAC Ile-de-France, au titre des Compagnies et Ensembles à Rayonnement National et International (CERNI). Soutenus par : la Ville de Malakoff.

Nos partenaires